jeudi 18 octobre 2012

Coquillages, couleurs et crustacés


On parle beaucoup de cinéma en ce moment sur ce blog... Il faut dire que c’est notre passion, à Jeanne-Aurore et à moi, celle qui nous a réunies, un beau jour où l’on s’est toutes les deux découvertes une idolâtrie de longue date pour le film "Outsiders". Et il faut dire aussi que ce sont les hasards de l’actu. On en parlera peut-être moins dans un mois – ou peut-être pas !

Bref, plus du tout de saison mais à garder dans un coin de sa mémoire pour l’été prochain... Les looks aux couleurs acidulées et aux coupes rétros de Sandrine Kiberlain dans "Pauline détective" de Marc Fitoussi, une comédie actuellement dans les salles, quelque part entre l’esprit ensoleillé et le verbiage du "Pauline à la plage" d’Eric Rohmer, et les enquêtes comico-criminelles que conduit Pascal Thomas ("Mon petit doigt m’a dit", "Associés contre le crime"). Ce qui est assez délectable pour nous est de voir que les costumes y sont parfois répétés, mais avec des variations de détails : une tunique de plage revient ainsi en rouge puis en jaune, la robe avec ceinture intégrée existe aussi en jupe... Comme quoi même les héroïnes de cinéma, lorsqu’elles trouvent une coupe qui leur vont... eh bien, elles ont le bon sens de leur rester fidèles ! 

Not seasonally appropriate at all, but to keep in mind for next summer... The bright colors and retro fits of Sandrine Kiberlain’s costumes in “Pauline détective”, recently released in French theaters, a comedy inspired by Eric Rohmer (the title is a direct homage to the master’s “Pauline at the Beach”) but with a film noir twist (if you’ve ever heard of Pascal Thomas : that’s the spirit). What really concerns us is that the same costumes are frequently re-used with small variations: a tunic exists in red then in yellow, a belted skirt reminds the belted dress seen twenty minutes before... Even movie characters like to stick to what suits them!  

L.G.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire