mardi 16 octobre 2012

Obsession : les pois


Apôtre du concept de l’armoire essentielle d’une part et listeuse compulsive d’autre part, j’essaie de n’acheter QUE ce qui est inscrit sur ma wish-list – car ça signifie que ça a été minutieusement pensé, mûri, pesé, désiré. Mais j’ai une carte joker : les pois. Tout ce qui est à pois échappe au contrôle de l’armoire essentielle. Même si je n’ai pas fondamentalement besoin d’une nouvelle robe ou d’un nouveau foulard, j’y ai droit. Je raconte ça parce que j’ai craqué récemment, à New York, juste avant l’avion du retour, sur une petite robe droite toute jolie, et toute pois-lée (en photo ci-dessus)... En revanche, les polka dots bariolés de l’artiste Yayoi Kusama pour Vuitton me laissent parfaitement froide. Avec ceux-là, j’économise ma carte joker pour une prochaine fois !     

Being converted to the cause of the essential wardrobe on one part and being a list-addict on an other part, I try to strictly stick to my wish-list when shopping – cause everything on it has been carefully thought, planned, desired. I have a joker, though: polka dots. Polka dots don’t need no justification. Even if I don’t really need a new scarf or a new dress, I’m allowed to it. Recently, I bought the cute little polka dots dress shown above just before taking my plane from New York to Paris... That doesn’t mean Yayoi Kusama’s dots for Louis Vuitton really appeal to me: with them, I’m happy to save my joker for some other time.

L.G.





Illustrations : Trois fans de poi(d)s : Audrey Hepburn, Bob Dylan, Jennifer Connelly 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire