mercredi 12 décembre 2012

Info ou intox, la green fast fashion ?


"Chaque année des tonnes de textiles sont jetés avec les déchets ménagers et finissent en décharge. Pas moins de 95% de ces vêtements pourraient être réutilisés : portés de nouveau, réutilisés ou recyclés, en fonction de leur état." Cette phrase ne sort pas d’un pamphlet anti-consumériste mais... d’un communiqué d’H&M, qui lance en février une collecte mondiale de ses vêtements usagés dans le but de leur offrir une seconde vie (on ne sait pas encore exactement laquelle, cela dit). Et zou, retour à l’envoyeur pour la petite robe à l’imprimé d’il y a trois saisons comme le t-shirt distendu après moult machines ! 

Difficile de ne pas applaudir l’initiative. Difficile aussi de ne pas être un poil dubitative devant ce bel exemple de marketing green. H&M est assez champion pour se donner un alibi écolo (les collections en coton bio qui représentent, allez... 5% de l’ensemble du stock ?) et essayer d’améliorer son image auprès des défenseurs de l’environnement. Ces initiatives ne seraient-elles pas qu’une goutte d’eau claire dans un océan de pollution ? En même temps, on sait que ce sont tous ces petits riens qui s’accumulent et créent une grande prise de conscience. Même si la vraie solution reste encore de méditer ses dépenses et d’acheter moins, chez H&M ou ailleurs.   

H&M will be launching next February a worldwide collect of its used clothes, with the aim of giving them a second life. A press release stated that 95% of the tonnes of clothes that are thrown to the garbage every year could be re-used (worn again, or recycled...) Great initiative, isn’t it? Even though... it’s difficult not to feel a little bit uncomfortable in front of what’s a blatant example of green marketing, something that can be perceived like an alibi to clean H&M’s fast fashion image to the eyes of environmental protestors. But at the same time we know that it’s all those little steps that lead to a bigger something... Anyway, our bottom line is: the real solution remains to carefully plan its own wardrobe and to by less, be it at H&M or anywhere else.   

L.G.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire