mercredi 16 janvier 2013

Nude


Je ne sais pas vraiment qui est Olga Dunina (il semblerait qu'elle travaille pour Vogue Russie) mais je sais que quand je suis tombée sur cette image d'elle la semaine dernière, son absence totale de maquillage m'a tapé dans l'oeil. Voilà en effet quelques semaines que je m'interroge sur le maquillage. En porter ? ou pas ? et pourquoi ? parce que c'est amusant ? parce que c'est un "gri-gri" qui permet de faire la paix avec ses complexes ? parce qu'il nous faut de plus en plus tenter de ressembler aux images photoshoppées ? Le maquillage nous aide-t-il à nous embellir ? ou au contraire contribue-t-il à nous donner le sentiment que nous ne serons jamais assez parfaite ?

Cela fait des années que je ne me posais plus la question. Chaque matin, par automatisme, j'appliquais crème teintée, poudre, blush, mascara, gloss. Rien que de très sobre, une forme de "nude" qui n'en était pas car pour arriver à cet effet "no makeup", il me fallait au minimum cinq produits. Et puis, il y a quelques semaines, j'ai laissé tomber le maquillage. Cela a commencé par un voyage en avion qui a rendu ma peau hypersensible, m'obligeant dans les jours qui suivaient à n'appliquer aucun maquillage. Au début, sensation étrange que de sortir visage "nu" dans la rue. Allais-je effrayer les passants avec mes cernes non dissimulés ? (Réponse : non.) Et puis, au fil des jours, cela m'a semblé de plus en plus évident de me passer de make-up. Mon tube de de mascara qui était fini n'a pas été remplacé. J'ai cessé de me focaliser sur mes cernes. Et depuis, je fais attention et remarque que beaucoup de femmes, finalement, ne portent pas de maquillage et sont pour autant belles, élégantes, charismatiques, fraîches. Vais-je pour autant me passer de maquillage pour le restant de mes jours ? Non, pas du tout. Mais j'ai envie de sentir que si j'en mets, c'est pour me faire plaisir. Pas parce que sans ces produits, je n'arrive pas à me regarder dans la glace.


I don't know who Olga Dunina is (she seems to be working for Vogue Russia) but when I stumbled upon this shot of her, make-up free, last week, it resonated a lot. For the past few weeks I've given up make-up. It all started with a severe case of dehydrated skin which made wearing make-up impossible. As I got used to being bare-faced (which I hadn't been for years), it made me question why we wear make-up. Is it for fun? is it because it makes us feel good? or does it in the end make us feel bad about ourselves, persuading us we need to cover our flaws? I don't have the answer nor do I plan to be forever detoxed from make-up. But from now on, I'd like to feel that if I wear a little tinted moisturizer or blush or mascara it's because I chose to and find it amusing, not because I feel that without those things I'm not worthy. Also, since I've started going make-up free, I noticed so many beautiful, elegant, charismatic and fresh-looking women who wore no make-up at all..

J.A.C.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire