mercredi 11 décembre 2013

L'armoire essentielle de : Laura



J'ai découvert Laura grâce à son site The Order Obsessed et ce fut le coup de foudre immédiat pour son approche raisonnée d'une vie ordonnée. Organisatrice professionnelle à New-York, son job est d'aider ses clients à épurer et organiser leur intérieur et leurs placards. Ce que j'adore, c'est son approche mesurée tout autant que minimaliste - pas question pour elle de nous dire que l'on doit juste vivre avec un matelas par terre et trois tee-shirts. Sa vision est plus pragmatique, plus douce, et surtout tempérée par son propre passé d'acheteuse compulsive. Laura a eu la gentillesse de répondre à mes questions et donner un petit aperçu de sa propre armoire. Je vous recommande toute sa série sur comment trier et construire votre garde-robe, à lire ici.

Lovely Laura Cattano, a New York professional organizer whose blog The Order Obsessed I am, well, obsessed with, has a wonderful approach to editing your life and space. I recommend her whole series on how to edit and build your wardrobe to be read here. She was kind enough to answer my questions.


Dans l'armoire de Laura : simple, clean, clair.
Les grandes boîtes en haut contiennent les vêtements et accessoires hors saison.


Comment es-tu passée d’acheteuse compulsive à acheteuse raisonnée ?
Un matin il y a 10 ans, bien avant de devenir organisatrice professionnelle, j’ai regardé autour de moi et je me suis rendue compte que je n’aimais ni mon appart ni ma garde-robe. J’avais dépensé tout cet argent à les remplir, et pourtant rien de ce qu’ils contenaient ne me représentait, moi ou la manière dont je voulais vivre. Ma première pensée a été d’aller me racheter plein de nouvelles choses. Mais le problème n’était pas d’acheter des choses, mais COMMENT je les achetais. C’est alors que j’ai décidé de stopper net tout achat durant un mois. En employant ce temps à me concentrer sur ce que je voulais de mon environnement et de mes vêtements, j’ai commencé à regarder les choses sous un autre angle, pas seulement comme un meuble, ou une bougie, ou une chemise, mais comme des outils pour parvenir à une fin précise. C’est devenu la base logique pour trier et faire entrer de nouvelles choses dans ma vie : si un objet n’enrichit pas ma vie, cela veut dire qu’il l’encombre et qu’il n’y a pas sa place. Je réfléchis longuement avant d’acheter ou accepter des choses gratuites afin d’être sûre qu’elles correspondent à mes objectifs, ma vie, mon espace. Le but du jeu, ce n’est pas d’accumuler plein d’objets, mais de posséder les bons objets.

You went from  being a compulsive buyer to carefully editing your life and wardrobe. How did that happen?
One morning 10 years ago, before I was an organizer, I looked around and realized I didn't like my apartment or my wardrobe. I had spent all this money filling my apartment and my closet and, yet, none of it represented me and how I wanted to live. My immediate thought was to go out and buy all new things. But buying things wasn't my problem, but HOW I was buying. Right then I decided for a month to stop shopping. By spending this time focusing on what I wanted out of my space and clothes I started to look at things not just as a piece of furniture or a candle or a shirt, but rather as tools to help me achieve something. It gave me a logical guideline for editing and taking new things into my life: if something doesn't add to my life then it's taking away from it and doesn't deserve to be in my life. I think carefully before buying or accepting things for free to make sure they fit with my goals, lifestyle and space. It's not about having a lot of stuff, it's about having the right stuff.



Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place = le mantra de Laura (et pas besoin de se ruiner pour réaliser un placard net, tous les éléments viennent de chez Ikea ou Muji - à noter le détail des bols recyclés en vide-poches chics).


Aujourd'hui,  à quoi ressemble ta garde-robe ?
On y retrouve principalement des coloris neutres et des matières naturelles (soi, lin, laine, cachemire). Mon uniforme ce sont des pantalons noirs avec un top sans manches à col V, porté avec un cardigan ou une veste. Mon indispensable : les jeans skinny (si possible noir pour fonctionner toute l'année) ou un pantalon cigarette noir à taille haute. Je mise sur coupe et la matière plutôt que les coloris vifs ou les motifs. J'avais l'habitude d'acheter des vêtements tellement habillés que je n'avais pas vraiment l'occasion de les porter, donc j'ai appris à ne plus acheter ce type de pièces.

Today, what does your essential wardrobe consist of?

My wardrobe consists of solid neutrals, mostly natural materials like silk, linen, wool and cashmere.  My uniform is black pants with a sleeveless v-neck top, worn with a cardigan or jacket. My go-to items: skinny jeans (preferably black to be worn all year round) and higher waisted black pants with tapered legs. I favor cut and material over loud colors or patterns.  I used to buy pieces that were so fancy that I had no occasion to wear so I've learned to stop buying them.

Et comment fais-tu pour t'en tenir à l'essentiel et éviter les achats idiots?
Je suis très regardante sur les nouvelles pièces que je laisse entrer chez moi, que je les achète ou qu'elles me soient données par une amie ou une cliente, il faut que je sois sûre qu'elles me vont (ou qu'elles puissent être facilement retouchées) mais surtout qu'elles vont avec mon style de vie et le reste de ma garde-robe. Et je fais les magasins seule. Au fil des années j'ai appris à m'écouter moi et ne pas me laisser pousser à l'achat par qui que ce soit.

How do you maintain your wardrobe edited, and avoid the trap of "empty" buys?
I’m very careful about how I take new clothes into my life, whether buying them or if they are offered to me by a friend or client, making sure they fit me (or can be easily altered), my lifestyle and rest of my wardrobe. I also shop alone. I've learned over the years to listen to myself and not be easily influenced
 by others to buy or not buy something. 



Peux-tu nous parler de ton job d'organisatrice professionnelle ?
Je me vois comme une "facilitatrice" : j'aide mes clients à trier et organiser sans leur imposer mon esthétique ou mes valeurs. Avant de commencer, je leur demande à quoi ils veulent ressembler (au boulot, le week-end, pour les occasions habillées) et de noter par écrit leur style de vie (mère au foyer ? businessman qui voyage souvent ? leur bureau a-t-il un dress code ?). Tout écrire aide à avoir une vision claire et objective. Et puis cela donne une base à partir de laquelle trier et associer ce qu'ils ont déjà.  Souvent, mes clients ne portent pas certaines pièces car ils ne savent tout simplement pas comment les associer. C'est pour ça que je ne suis pas d'accord avec la règle du "si vous ne l'avez pas porté depuis X temps, jetez-le." Parfois, c'est juste une question de porter le vêtement d'une manière un peu différente, ou de faire une petite retouche. Par exemple, une jeune cliente avait un blazer qu'elle portait avec des pantalons de tailleur pour son ancien job, mais qui lui semblait désormais trop guindé. J'en ai roulé les poignets, remonté les manches jusqu'au coude et l'ai associé, ouvert, à une robe courte. Et maintenant, elle l'adore !


Could you tell us about your job at helping others edit and organize their wardrobe.
I see myself as a facilitator of a process that does not necessarily include me putting my values on them. I ask them beforehand to think about how they want to look (for work, casual, and special occasions) and to write down their lifestyle (Are they a mother running to play dates? Do they travel often for work? Is there a dress code at work?) Writing it down helps you see it more clearly and objectively. It also gives us a basis from which to edit and style what they have.  I find that many people aren't wearing certain things because they don't know how. This is why I disagree with the 'if you haven't worn it in x amount of time, get rid of it'. Sometimes you purchase something with the intention of wearing it a certain way but when it doesn't work out, but then maybe it’s just a question of styling it differently or having it altered. For instance, a young client had a blazer that she wore for a previous job with dress pants but it looked too stuffy for her now. I cuffed the sleeves, pulling them up to her elbow, left it open over a short dress. Now she loves it! 


Ranger les chaussures en quinconce = gain de place.


Quel conseil donnerais-tu pour une armoire parfaitement ordonnée ?
L'erreur la plus répandue est de tout ranger dans des tiroirs : les tiroirs devraient être réservés aux dessous, pyjamas et tenues de gym. En gros, tout ce que l'on n'a pas besoin de voir pour composer une tenue. Tout le reste devrait être visible, soit en pile sur des étagères ou suspendu. Quand j'organise un placard, je me dis toujours que c'est un peu comme être un "merchandiser" dans une boutique. Pensez à votre armoire comme à votre boutique perso. Tout devrait être sous les yeux, rangé par type ou occasion. Si vous avez des tenues professionnelle et casual très différentes, il faut les différencier, même si c'est juste mettre les vêtements pour le boulot à gauche et plus relax à droite. Indispensables : des cintres assortis entre eux, même si on peut en varier les types. Par exemple, j'en ai 3 types dans mon armoire : en métal, en tissu rembourré et en bois pour les jupes et pantalons.

What would be your advice to a perfectly organized closet?
Common mistakes of creating an organized closet are storing the wrong things in drawers; drawers should be for undergarments and first layers, lounge/pajama, and workout clothes. Basically the things you don't need to see to make an outfit. Everything else should be visible whether stacked on open shelves or hung. I like to think when organizing a closet that I'm merchandising the clothes. Think of the space as your personal boutique. Things should be easily seen, sorted by type or occasion. If you have a different work and casual wardrobe, then they hould be separated, even if it's work on the left and personal on the right. Proper matching hangers are a must, they don't have to be the same as your pant/skirt hangers like in my closet. I have 3 types of hangers; tubular metal, padded canvas and wood with clamp skirt/pant hangers.


J.A.C.

Photos : Laura Cattano


3 commentaires:

  1. Super article! Merci beaucoup Jeanne-Aurore et Laura. J'etais un peu demotivee a l'idee de ranger mon dressing mais le fait de me demander a quoi je veux ressembler et de mettre par ecrit mon style de vie va m'aider.
    Bonnes fetes a toutes les deux.
    Elise

    RépondreSupprimer
  2. thanks again for featuring me on your fabulous blog. :O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. The pleasure was all ours. Thanks again for a lovely interview :-)

      Supprimer