vendredi 28 février 2014

Histoires de jeans

Jessica de Ruiter et son 501
via Jean Stories / Photo Katrina Dickson

Vous en êtes où, question jeans ? Vous en mettez souvent ? Et question coupe, où va  votre préférence ? Slim, skinny, flare, bootcut, straight (drôle comme il semble impossible de parler de denim sans verser dans les anglicismes... mettons ça sur le compte des inévitables associations américaines du jean, plutôt que sur ma paresse linguistique) ? Je pose la question car, eh bien, je me la pose à moi-même en ce moment. Car après des années de jeans slim, pour ne pas dire skinny, pour ne pas dire que j'ai même l'année dernière cédé aux sirènes du jean tellement moulant qu'il est en fait un legging de yoga, j'ai envie d'autre chose. D'un denim simple, basique, peut-être même droit. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs ces interviews de Tonne Goodman (j'étais fan absolue de ses séries dans le "Harper's Bazaar" des années 90, depuis elle officie chez "Vogue") et de Jessica de Ruiter pour le nouveau site exclusivement dédié au denim Jean Stories. La première professe son amour exclusif des jeans droits et blancs à taille surtout pas basse, tandis que la deuxième se déclare une fidèle du 501 classique à jambe droite. 

Pendant longtemps, j'ai moi aussi été une monogame du jean. Ado, c'était 501 ou rien, une fixette qui s'est prolongée jusqu'aux années d'étudiante, avec à cette époque une préférence pour les 501 d'hommes vintage que j'allais chiner dans les friperies des Halles. Puis suivirent quasi dix ans de fidélité absolue aux jeans A.P.C., avec une préférence pour le modèle Cure (taille ni trop haute ni trop basse, jambe ni trop large, ni trop fine, parfait quoi, en tout cas pour moi), et une certaine jouissance à acheter ce denim cartonné, radicalement brut, qui s'assouplissait et se formait au corps au fil des mois, des années. Après ? Après, j'ai papillonné, jeans de chez H&M et autres grandes enseignes, tentatives auprès des jeaneurs américains branchés (7 For All Mankind et consorts) avants de me retrouver plutôt fidèles au denim des suédois d'Acne Studios. Mais aujourd'hui, j'aimerais bien retrouver ce plaisir d'avoir "ma" coupe, "mon" label référence, où je pourrais acheter ces fameux jeans (que je porte tous les jours) un peu les yeux fermés.

I think I'm done with super skinny jeans and therefore I'm looking for a more classic, straight-leg alternative, maybe in the spirit of the 501s and A.P.C. Cure denim of my student days.

J.A.C.


11 commentaires:

  1. Ça dépend, j'aime bien avoir plusieurs sortes de jean. Le modèle que j'enfile sans y penser est un slim (uniqlo) confortable, suffisamment étroit pour se glisser dans boots et bottes. J'ai un Lévis droit, que je pensais être un classique, mais finalement je le mets peu car je ne sais pas trop avec quelles chaussures porter ce modèle ni large, ni étroit. Et un vrai jean flare, que j'adore, pour un look plus bohème. Il me manque un boyfriend et j'aurais fait le tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Benedicte : Jolie collection ! Comment est la qualité du Uniqlo, je me suis toujours posé la question sur leur denim ? Pour le Levis : et pourquoi pas des boots simples, type jodhpur ou chelsea boots ? Ou sinon, le roulotter un peu aux beaux jours + chaussures nus pieds ?

      Supprimer
    2. Le Uniqlo est d'une excellente qualité, je recommande ; il vieillit bien. Pour le Levis, je le porte roulotté effectivement.

      Supprimer
    3. @ Benedicte : Merci pour l'info !

      Supprimer
  2. Je n'en porte quasiment pas, juste un slim Bash et un autre imprimé léopard Zadig et Voltaire http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2013/09/in-my-closet.html Je n'aime pas porter de pantalons, je ne connais rien aux différentes coupes et n'ai aucune envie d'y consacrer du temps, c'est donc réduit au minimum. J'ai tout vendu par rapport à la photo de la pile des pantalons, hormis les 2 dont je te parlais, et un pantalon kaki qui n'est pas un jean mais qui est sympa à porter au printemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ severi27 : Oui, comme quoi le jean n'est finalement pas le basique de tout le monde.

      Supprimer
  3. Pour moi le jean est LE basique de mon dressing, impossible de faire sans. Et depuis que je me suis lancée dans l'aventure de l'armoire essentielle, c'est aussi devenu mon plus gros dilemme car mes fameux jeans sont bons à changer. Mais quelle marque choisir ? Il y en a tellement, à tous les prix et pour tous les gabaries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Camille : C'est vrai que c'est probablement le basique le plus dur à choisir. Bénédicte plus haut recommandais les jeans Uniqlo, ils ont je crois une belle palette de coupes à des prix abordables. Pour ma part j'aime beaucoup la marque suédoise Acne Studios, mais il s'agit d'une gamme de prix beaucoup plus élevée. Le Printemps à Paris a un "bar" à jeans avec toutes les coupes possibles. Les marques sont haut de gamme, mais cela peut permettre de faire un essayage de toutes sortes de coupes et types de denim et vérifier celle qui te va le mieux sans nécessairement acheter.

      Supprimer
    2. Merci pour ce bon plan j'irais y faire un tour!

      Supprimer
  4. Le jeans est mon pantalon de tous les jours et je ne pourrais pas vivre sans. Bizarrement pour moi c'est les jeans H&M que je préfère. J'en ai acheté un slim en solde il y a 6-7 ans car c'était le début de la mode du slim et je voulais pas investir dans une pièce qui n'allait peut-être pas me convenir et je l'ai toujours et c’est mon jeans préféré maintenant :)

    RépondreSupprimer
  5. Après des années d'errance, j'ai trouvé mes jeans : le Gap perfect boot, qui a le bon goût d'être trop large de deux tailles, je mets du 28 alors que je fais un vrai 42, et le Levi's Bold Curve. Avant de tomber sur eux, l'achat de jean était toujours un enfer sans nom, quand on a la taille marquée et des fesses bombées, difficile d'en trouver un qui ne baille pas dans le dos, sans parler des Zara, dans lesquels je rentre à peine.
    L'achat du jean, comme de toutes les pièces "de base" est extrêmement compliqué, la parfaite chemise blanche (que j'ai fini par trouver chez Gap d'ailleurs), le t-shirt décolleté pile comme il faut... Alors c'est agréable de savoir exactement quoi acheter les yeux fermés !

    RépondreSupprimer